9782130536970_v100

Soldats et citoyens. Naissance du service militaire.

Le service militaire obligatoire repose sur une contradiction. En tant que mode privilégié de la participation du citoyen aux affaires de la cité, il est à la fois élément et garant de sa liberté politique. En tant qu’institution disciplinaire, il le soumet à un système coercitif et l’isole de la société civile. La nationalisation de la force armée par la conscription introduit donc une tension irréductible entre citoyenneté et discipline et pose concrètement le problème de la liberté politique.

Égalitaire dans son principe, le service militaire ne concerne pourtant que la frange masculine de la population, l’absence des femmes dans l’armée répondant à leur exclusion des droits civiques. L’universalité de l’obligation se trouve par ailleurs contrecarrée par les stratégies de certains groupes sociaux pour négocier des conditions favorables.

Plutôt que d’opposer le modèle de conscription républicaine à la française au militarisme prussien, cet ouvrage s’attache à montrer comment la Prusse a répondu de manière dialectique à l’institution révolutionnaire de la violence de masse. La Révolution française et la Réforme prussienne sont ainsi appréhendées comme deux moments d’un processus intrinsèquement transnational.

Il s’agit de mettre à l’épreuve de l’histoire le problème politique tel que l’ont formulé Rousseau et Kant, en s’appuyant sur des sources officielles, des autobiographies, lettres, chansons, conçus comme articulations subjectives de la modernité politique.

Compte-rendus

????????????Annie Crépin, Annales historiques de la Révolution française 348 (avril-juin 2007)

Bernard Gainot, Annales. Histoire, sciences sociales, 2008, 5.1

Jean-Pascal Lejeune, Francia 2010/1

 

?????????????????????

??????????????????????

??????